Au cours de conversations informelles avec des propriétaires d’équidés, j’ai constaté une certaine méconnaissance concernant la dentition de nos chers compagnons quadrupèdes.

Voici une petite mise au point en images et textes explicatifs avec l’aimable accord de Christine Paulin, dentiste équin exerçant dans les Vosges qui partage activement sur Facebook son expérience professionnelle.

Blessures causées par la présence de Surdents

Chez le cheval, les dents 🦷 poussent en continu tout comme le sabot. Il est évident pour beaucoup d’entre nous que des sabots non entretenus sont signe de négligence, mais il en va de même pour les dents !

Seulement c’est moins visible… 😔 Cela ne vaut pas seulement pour des chevaux difficiles 🤯à la monte ou avec un mors, on se doute de la douleur que cela procure à chaque mastication !🤕 Ils sont tous concernés, méritent une vérification sans attendre une perte d’état ou signe de souffrance !

Dentisterie et entretien des pieds ne sont pas des soins de confort, pas d impasse la dessus ⚠️

Les dentistes recommandent un check up tous les ans, le choix d’une intervention se faisant (ou pas) à la discrétion du professionnel.

Pour plus de détails, je reprends les propos de Christine Paulin partagés sur sa Page Facebook :

« La table dentaire du cheval comporte 24 molaires et prémolaires dotées d’une racine importante qui va permettre de maintenir une hauteur correcte des dents dans la bouche par une pousse en continu tout au long de la vie du cheval (jusqu’à environ ses 20 ans).

Cette pousse continue des dents (hypsodontie) dans la bouche vient compenser l’usure naturelle qui s’effectue lors de la mastication, par frottement des dents en vis a vis. En effet le cheval effectue un mouvement lemniscate doublé d’une très forte pression afin de reduire en bouillie les aliments avant de les avaler (Souvenez-vous qu’un cheval ne peut pas vomir et que de la nourriture mal mastiquée peut entraîner un bouchon œsophagien mortel sans l intervention humaine).

Cette façon de mastiquer la nourriture use terriblement les dents par frottement ,tout simplement, des dents antagonistes :celles du haut sur celles du bas. Vous suivez…?

Sans cette compensation usure/repousse… vers 7/8 ans le cheval n’aurait plus de hauteur de dent dans la bouche et serait voué à une mort certaine, ne pouvant plus s’alimenter.


C’est ce qui se passe chez les vieux chevaux: la pousse des dents n’existant plus au-delà d’une vingtaine d’années mais les dents, elles continuant à s’user lors de la mastication …arrive un moment où celles-ci sont rasés au raz de la gencive et le vieux cheval ne peut plus s’alimenter !

d’où l’obligation d’adapter l’alimentation pour ne pas le laisser mourir de faim.

Donc en résumé : les dents ça s’usent pas avec du bois ou de l’herbe mais par frottement dent sur dent ! C’est par ailleurs ce phénomène qui génère des surdents, puisque la mandibule est plus étroite que la mâchoire supérieure et donc les dents du haut et les dents du bas ne sont pas 100 % à l’occlusion …là où il n’y a pas de frottement il n’y a pas d’usure et comme ça pousse… il reste des pointes que le dentiste vient éliminer en général une fois par an.

Et pour éliminer de la matière dentaire…le dentiste utilise soit des rapes métalliques soit une fraise en diamant. Bon j espère que c est plus clair pour tout le monde.

Alors évitez pour certains de continuer a croire que chouchou se nettoie les surdents avec les bouts de bois et l’herbe du pré.

Si c’est pas assez clair demandez à votre dentiste lors de son passage de vous réexpliquer c’est parfois plus simple à comprendre quand on le fait directement sur un vrai cheval ».

De la même manière que « pas de pieds, pas de cheval », l’absence de suivi dentaire à des conséquences lourdes sur le système occlusal (ATM, os hyoïde, cervicales hautes,etc) et donc le système postural et locomoteur dans son ensemble (voir Théorie des 6 membres chère au Dr Giniaux, sur les corrélations entre mandibule, membres antérieur et postérieur).

L’ostéopathe est dans l’incapacité de libérer les structures sus-citées si la table dentaire n’est pas entretenue, le mouvement en lemniscate de la mâchoire lors de la mastication ne pouvant se faire dans toute son amplitude.

C’est pour cette raison que les ostéopathes préconisent le passage du dentiste AVANT une consultation ostéopathique.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.